Nantes
contact@editionsaldeia.fr

Nouveautés

Prolongez votre mémoire et votre imagination

NOS COLLECTIONS

Nouveautés : les publications des éditions Aldeia se divisent en trois grandes collections.

ESSAIS

La collection d’essais « Au plus que présent » se donne pour mission de porter un regard critique sur notre environnement. Elle souhaite réaffirmer le rôle essentiel du livre comme outil de connaissance, de réflexion et de liberté.

En savoir plus

LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

La collection « Périple » vous fera découvrir des textes d’auteurs encore inconnus en France. En particulier, elle mettra en avant des auteurs d’Amérique latine.

En savoir plus

ROMAN NOIR

La collection « Les Autrenoirs » , telle un clin d’œil à Pierre Soulages, est consacrée aux romans policiers, car nul autre genre littéraire ne sait mieux disséquer l’âme humaine.

En savoir plus
ROMAN

Le poids de cet oiseau-là

Un roman à la fois dense et léger, violent et poétique

Par cette prose poétique, Aline Bei remporte en 2018 le prix de littérature de São Paulo. L’écriture sensible et ciselée d’Aline Bei nous dévoile l’engrenage de la violence, des mensonges et du repli sur soi.

Résumé

Dans Le poids de cet oiseau-là, Aline Bei dresse le portrait d’une femme brésilienne, de ses huit ans à ses cinquante-deux ans. Elle ne nous donnera pas son nom, comme si l’anonymat lui accordait la liberté de dire l’indicible. Les premiers mots du roman sont tendres et inattendus. La voix de l’enfant n’est pas étouffée. Quand un jour le directeur de l’école lui annonce que son amie Carla ne reviendra pas, son monde se fissure et ouvre une brèche plus grande que l’avenue Paulista. À chaque nouvelle rencontre, à chaque étape de sa vie, à chaque virage au bord du précipice, elle lutte non sans mal pour ne pas sombrer dans la douleur qui la submerge, pour ne pas se laisser enivrer par la passivité. Au fil des années, elle fait du silence son allié.

L’auteur

Diplômée en littérature de l’université catholique pontificale de São Paulo et en arts du spectacle de l’école de théâtre Célia Helena, Aline Bei est rédactrice et chroniqueuse pour le site culturel OitavaArte. Elle nous raconte dans son premier roman, Le poids de cet oiseau-là, l’histoire d’une femme capable de nous faire voler de l’intérieur.

EN PRÉCOMMANDE ICI
ESSAI

Réinventer le féminisme noir

Au-delà de l’intersectionnalité

Un essai stimulant et éclairant, nuancé et nécessaire

Dans cet essai, Jennifer C. Nash questionne les relations entre le féminisme noir et l’intersectionnalité, souvent érigée comme sa principale contribution intellectuelle et politique à la théorie féministe.

Résumé

Nash souligne comment l’intersectionnalité a été dévoyée par diverses appropriations et critiques depuis son introduction dans la « boîte à outils » de l’analyse des races et des genres. Elle retrace l’histoire institutionnelle de cette notion académique et les débats qu’elle suscite. Elle s’interroge aussi sur l’attitude très radicale de celles qui défendent cette notion : ce n’est qu’en abandonnant le désir de faire de la connaissance une propriété qu’il sera possible de réimaginer la production intellectuelle du féminisme noir.

EN PRÉCOMMANDE ICI
L’auteur

Après une formation juridique pour défendre les droits des femmes, Jennifer C. Nash se tourne vers la recherche au département des études afro-américaines de Harvard. Cheffe du département des études de genre à l’université de Georges Washington, elle a travaillé sur les fantasmes raciaux dans les films pornographiques. Son essai Réinventer le Féminisme noir, après l’intersectionnalité, publié en 2019 aux Presses universitaires de Duke University, l’a amenée à travailler sur la notion d’intersectionnalité, inventée par la théoricienne du droit Kimberlé Crenshaw.