Nantes
contact@editionsaldeia.fr

Jennifer C. Nash, Réinventer le féminisme noir

Jennifer C. Nash, Réinventer le féminisme noir

19,00

Un essai stimulant et éclairant, nuancé et nécessaire

Dans cet essai, Jennifer C. Nash questionne les relations entre le féminisme noir et l’intersectionnalité. Cette notion étudie la situation des individus qui subissent simultanément plusieurs formes de discrimination dans une société. Nash souligne comment l’intersectionnalité a été dévoyée par diverses appropriations et critiques depuis son introduction dans la « boîte à outils » de l’analyse des races et des genres. Elle retrace l’histoire institutionnelle de cette notion académique, s’intéresse aux débats qu’elle a suscités ces dernières décennies. Mais elle s’interroge aussi sur l’attitude très radicale de celles qui défendent cette notion : ce n’est qu’en abandonnant le désir de faire de la connaissance une propriété qu’il sera possible de réimaginer la production intellectuelle du féminisme noir.

 

Catégorie :

Description

L’auteur Jennifer C. Nash

Jennifer C. Nash est l’une des voix les plus emblématiques du féminisme noir.

Après une formation juridique pour défendre les droits des femmes, Jennifer C. Nash se tourne vers la recherche au département des études afro-américaines de Harvard. Elle a notamment été cheffe du département des études de genre à l’université de Georges Washington. Ses travaux portent entre autres sur les fantasmes raciaux dans les films pornographiques et l’intersectionnalité. Elle publie son essai Réinventer le Féminisme noir, au-delà de l’intersectionnalité en 2019 aux Presses universitaires de Duke University.

Un essai stimulant et éclairant, nuancé et nécessaire

Tout d’abord, Jennifer Nash revient sur le malaise qui entoure l’« intersectionnalité ». Pourquoi le concept ne fait-il pas consensus au sein des travaux des féministes noires ? Et pourquoi les débats se crispent-ils en « pour » ou « contre » l’intersectionnalité ? Comment éviter la dissension féministe ? Qu’apporte l’analyse intersectionnelle pour démanteler le système politique patriarcal ? Pourquoi l’intersectionnalité est-elle le médicament vital pour soigner les maux du présent et la dose toxique capable de tuer le féminisme ? Pourquoi le féminisme noir est-il si souvent réduit à l’intersectionnalité ? Quel effet ça fait pour les femmes blanches d’être à la fois à l’intérieur et à l’extérieur du cercle de pouvoir ?

Jennifer Nash apporte donc ici les clés pour affiner et nuancer les contours de l’intersectionnalité.

Un texte fondateur pour réinventer le féminisme

Nash ouvre de nouvelles voies pour lutter contre les multiples formes de discrimination et nous invite à explorer la puissance du féminisme noir : elle s’appuie sur des notions jusque-là peu mobilisées telles que la vulnérabilité, le témoignage, l’intimité, le transnationalisme, l’amour ou encore le droit. La lecture de cet essai pose des bases solides et nécessaires pour bousculer nos certitudes et alimenter sereinement le débat politique et social.

Lire quelques extraits

 

Presse sur cet essai Réinventer le féminisme noir, au-delà de l’intersectionnalité

« Cet essai nous invite à nous demander pourquoi certains éclairages du féminisme noir ont été mis en avant et d’autres ont été exclus dans les débats académiques ces dernières décennies. » Amber Musser, Syndicate

« Nash réoriente habilement la théorie de l’intersectionnalité vers ses inspirations les plus généreuses et les plus constructives. »
Patricia J. Williams, auteure de The Alchemy of Race and Rights

« Ce que Nash fait dans cet essai est nouveau, courageux et important. » Chelsea Johnson, Women’s Review of Books

« Ce livre fait remonter à la surface les inquiétudes et les effets négatifs auxquels les études de genre doivent faire face. »Tiffany Lethabo King, Feminist Formations

« Nash propose une nouvelle analyse très importante de l’intersectionnalité et du féminisme noir, qui influencera les études de genre et la théorie féministe à l’avenir. À la fois stimulant et éclairant, ce livre est vif, nuancé et nécessaire. » Karla Strand, Ms.

Pourquoi vous devriez lire Réinventer le féminisme noir :

Comprendre ce qu’est vraiment l’intersectionnalité :

  1. Le terme « intersectionnalité » est très mal compris en France et fait l’objet de nombreux contre-sens. Dans cet essai, Nash décortique les enjeux qui se cachent derrière ce terme. Cet ouvrage universitaire permet donc d’y voir plus clair.
  2. Nash apporte une critique constructive du concept de l’« intersectionnalité ». Elle analyse les approches de ce concept qui exigent soit un soutien sans réserve, soit un rejet catégorique.
  3. Une thèse originale : Nash a problématisé les postures sur la défensive qui caractérisent certains discours sur l’intersectionnalité. Ces postures territoriales s’opposent à ce que le concept d’« intersectionnalité », créé par et pour les femmes noires, fasse l’objet d’une appropriation pour les luttes d’autres groupes marginalisés.
  4. Créer un espace de débat politique plus serein : en critiquant les logiques de propriété qui entourent l’intersectionnalité, Nash questionne le rôle de l’université et la circulation des idées. Elle crée l’espace d’un débat intellectuel riche et critique, loin des hastags et des polémiques.

En savoir plus sur le féminisme noir :

  1. Cet essai donne les paroles aux féministes noires. Ce texte exhaustif multiplie les croisements d’idées des chercheuses du féminisme noir, d’hier et d’aujourd’hui. Certes, certaines chercheuses connaissent une grande notoriété en France, comme Crenshaw, bell hooks et bien évidemment Angela Davis. Mais il nous reste encore tant d’autrices merveilleuses à découvrir ! Deborah King, June Jordan, Audre Lorde, Brittney Cooper, Patricia Hill Collins, etc.
  2. Un texte fondateur pour réinventer le féminisme : Nash nous invite à explorer la puissance du féminisme noir : elle s’appuie sur des notions jusque-là peu mobilisées telles que la vulnérabilité, le témoignage, l’intimité, le transnationalisme, l’amour ou surtout le droit.

Lutter efficacement contre le racisme et le sexisme :

  1. Des pistes de réflexion contre le racisme : face au racisme institutionnel et aux échecs des politiques d’inclusion et de réparation, Nash explique pourquoi et comment les féministes doivent continuer à s’emparer du droit. Elle croise notamment les travaux de Crenshaw avec ceux de Williams. Nash repense notre système juridique pour prendre en compte les « meurtres de l’esprit ».
  2. Apprendre de nos erreurs : Pourquoi est-ce que l’on se pose toujours les mêmes questions, de génération en génération ? Cet ouvrage retrace l’histoire du féminisme noir dans l’université américaine pour mieux nous éviter de retomber encore et encore dans les mêmes égarements.
  3. Créer des synergies : Nash cherche à créer des connexions féministes constructives entre les « femmes du tiers-monde » et les « femmes de couleur ». Elle se penche sur les promesses du féminisme mondial, le tournant transnational et l’avenir de l’intersectionnalité.

Découvrir notre catalogue

Informations complémentaires

Poids 0,321 kg
Dimensions 13,0 × 1,30 × 20,0 cm

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Seuls les clients connectés ayant acheté ce produit ont la possibilité de laisser un avis.